L’Irlande en camping-car ou en van

camping-car

L’Irlande est une destination qui attire beaucoup de camping-caristes. Ses paysages splendides donnent envie de dormir au plus près d’eux. L’Irlande en camping-car ou en van est possible même sans avoir son propre véhicule. C’est pas beautiful ?? Voici quelques informations sur ce type de transport en Irlande.

Venir en Irlande avec ou sans camping-car / van

Il y a deux façons d’envisager un séjour en camping-car ou en van. Soit vous en possédez un, soit vous en louez un.

Avec son véhicule

Si vous venez avec votre véhicule, vous prenez le ferry à Cherbourg ou Roscoff, direction Cork (Ringaskiddy), Rosslare ou Dublin, ou bien vous passez par l’Angleterre et le Pays de Galles, par le ferry et éventuellement l’Eurotunnel. La 1ère solution est bien entendu la plus évidente et pratique mais pas forcément la plus confortable si l’on a le mal de mer comme moi… La 2ème vous permettra de faire 1 ou 2 arrêts en Grande-Bretagne, par exemple à Stonehenge ou Bath, qui sont sur la route. Pour l’avoir fait, ça n’a rien de sorcier. C’est de l’autoroute tout du long et mis à part la périphérie de Londres qui était chargée, le reste s’est déroulé très facilement.

Sans son véhicule

Si vous louez un camping-car ou un van, vous pouvez prendre l’avion ou le ferry en tant que piéton. L’avantage ? Vous gagnez beaucoup de temps de trajet, pas de frais d’autoroute en France ni de prix exorbitant sur le ferry. En plus, j’ai vu pas mal de camping-cars avec le volant du même côté qu’en France. Me demandez pas pourquoi… Alors si ça se trouve vous pourriez en trouver un comme ça dans le lot !

camping-car grenouille

Pour louer votre camping-car ou votre van, vous pouvez utiliser le site Campanda (lien publicitaire).

Pour trouver l’aéroport le plus proche de chez vous, consultez mon article sur le voyage en avion. Pour en savoir plus sur le ferry, consultez mon article sur le voyage en ferry.

Les services aux camping-cars en Irlande

L’eau

En Irlande, vous ne trouverez pas d’aire de services comme en France où vous pourrez vidanger, faire le plein d’eau… Ici, ça se fait dans les campings. Il va donc falloir inclure dans votre séjour quelques nuits en camping. La majorité des campings sont ouverts aux camping-caristes / caravaniers et autres « vanistes » (ça existe ça ? parce que vannier c’est autre chose… ). De l’eau peut se trouver également dans certaines stations services. Il faut demander.

Le gaz

On ne trouve pas des petites bouteilles de gaz à tous les coins de rue. Ca peut même être assez compliqué par endroits. Donc, il vaut mieux prévoir quelques bouteilles d’avance au cas où, ou prendre le stock pour ne pas vous prendre la tête. Les endroits les plus probables pour en trouver sont les grosses stations-services, les 3 grosses et uniques aires de repos sur les autoroutes Dublin-Cork et Dublin-Limerick et les magasins comme les magasins de bricolage, Halfords (équipement auto, vélo, camping) ou Argos (vendent tout et n’importe quoi). Ces types de magasins se trouvent dans les zones commerciales / zones d’activités.

Si vous utilisez des grosses bouteilles, pensez au problème de la consigne. Prenez-en plutôt chez vous. Les grosses bouteilles se vendent dans les stations services principalement.

Sur le ferry, vous pouvez transporter jusqu’à 47kg de gaz à usage privé. Veuillez à bien sécuriser les bouteilles pour ne pas qu’elles bougent et à fermer les vannes.

L’électricité

camping-car combi

Les campings proposent de l’électricité avec les grosses prises bleues comme en France, avec 6 ou 10 ampères.

Les déchets

Autre point qui peut se révéler problématique par endroit : les déchets. Vous remarquerez vite que les poubelles publiques sont quasi inexistantes. Arrêtez-vous dès que vous en croisez une, faites des petits sacs faciles à mettre dans une poubelle dans la rue et utilisez celles des campings. Il est fortement déconseillé de laisser vos détritus dans la poubelle d’un particulier, même si elle est dans la rue. Vous pourriez vous prendre une belle avoinée. On paie très cher le ramassage (une fois tous les 15 jours seulement en plus !) et maintenant, les compagnies facturent au-delà d’un certain poids. Comprenez donc que les gens n’ont pas envie de voir leurs poubelles remplies par les détritus des autres… Bien entendu, ne jetez pas vos poubelles dans la nature.

Les campings

Pour trouver un camping accessible aux camping-cars et caravanes, je vous suggère la brochure de « l’Irish caravan and camping council », l’organisme national en charge de la certification des campings en République d’Irlande. Il propose également une application pour Androïd ou IPhone.

Se garer avec un camping-car ou un van

Attention, vous ne pourrez pas vous garer sur toutes les plages et endroits idylliques que vous croiserez pour y passer la nuit. De nombreux parkings et plages sont interdits au stationnement de nuit, que ce soit en camping-car ou en van ou en voiture. Pour savoir si le parking convoité offre ou pas la possibilité, cherchez un petit panneau de signalisation, souvent blanc, marqué « No overnight parking » ou « No camping ». Pas de panneau ? c’est bon !

no-parking

no-parking

Dans le Kerry, il y a un ras-le-bol des camping-cars qui se garent sur les plages, les terrains privés et autres endroits touristiques. La police est chargée de déloger les contrevenants. Il est donc fortement conseillé d’utiliser (et de réserver à l’avance) les campings. Celui de Cahersiveen est très bien.

Le parking dans les grosses villes risque d’être problématique. C’est déjà compliqué et cher avec une voiture classique…

Le mieux est donc de faire la liste des campings qui se trouveront sur votre route au cas où et d’en réserver quelques uns pour le ravitaillement car certains bien placés peuvent être pris d’assaut en pleine saison. Sur place, les nuits où rien n’est réservé, si vous n’avez rien repéré, vous pourrez demander dans les sites visités, à des commerçants, des agriculteurs,… où vous poser sans problème. Dans les endroits très touristiques (Connemara, Clare, Kerry), le camping sera la solution la plus rapide et pratique.

Dans les endroits peu fréquentés (Sud Est, West Cork, Nord-Ouest), les agriculteurs pourraient vous offrir la possibilité de rester dans leur champ en bord de mer… Dans ce cas, bien entendu, respectez les lieux et emmenez vos déchets avec vous.

Circuler avec un camping-car

Certaines routes sont très étroites ou offrent peu de visibilité. Un GPS avec carte spéciale camping-car devrait vous éviter des déboires…

Si votre véhicule est haut, prenez garde aux branches basses, surtout en début d’été avant qu’elles ne soient coupées.

Attention ! Dans le Connemara, la plupart des terrains sont des tourbières, c’est à dire des zones très humides, même si cela ne se voit pas de prime abord. Evitez de mettre les roues en dehors des bas-côtés goudronnés.

Prenez garde au sens de circulation des bus de tourisme. Mieux vaut aller dans le même sens qu’eux que de les avoir en face dans 2 endroits : au bout de Dingle, sur la Slea Head, circulez dans le sens des aiguilles d’une montre, et entre Killarney et Sneem, dans le sens inverse. La Sky road du Connemara est très étroite par endroits mais les bus n’y vont pas.

Voilà donc quelques généralités et conseils. Mais je ne suis pas une utilisatrice de ce genre de véhicule. Si vous avez l’habitude de vous promener en camping-car en Irlande et que vous avez d’autres conseils à partager, surtout n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a comment