Louer un véhicule en Irlande

Dans cet article, je vous explique comment la location d’un véhicule en Irlande et je vous donne quelques astuces pour faire des économies. Je vous conseille vivement de lire mon premier article sur le sujet car il contient des informations très importantes sur les contrats de location.  

Les agences de location

Pour louer, vous pouvez passer directement par une agence, sur place ou sur internet ou par un comparateur de prix.

Les grandes agences de location que l’on trouve en France sont présentes. Par contre, j’ai entendu pas mal d’histoires avec Budget. J’en ai eu une moi-même. Je ne la recommande donc pas forcément. (Cliquez sur l’image pour aller sur le site de l’agence)

FR_logo_150x40

En ce qui est des comparateurs, vous en avez plusieurs possibles. Je n’en recommande pas un en particulier. Il faut comparer les comparateurs ! Surtout leurs conditions contractuelles (frais de dossier, frais d’annulation, assurances proposées…)

Vous avez par exemple (cliquez sur les images pour aller sur le site de l’agence) : j’ai testé les deux et j’en ai été satisfaite.

ou encore

Dans tous les cas, que ce soit avec un comparateur ou une agence en direct, lisez bien le contrat de location et les conditions tarifaires !! On ne le dira jamais assez…

La récupération du véhicule de location

Les voitures se récupèrent dans les halls d’arrivée des aéroports. Dans le T2 de Dublin, elles sont dans un hall, après la passerelle qui passe au dessus de la route. C’est fléché.

passerelle T2
La passerelle pour accéder aux bus, taxis et agences de location

Le réceptionniste ne parle, en général, pas français et aura toujours tendance à essayer de vous baratiner pour les options payantes notamment de rachat de franchise. Arrivez avec la copie de votre réservation et faites lui comprendre que vous ne voulez rien d’autre. D’où l’intérêt d’avoir sa réservation à l’avance…

Il demandera au conducteur principal son permis de conduire et sa carte de crédit. Pour plus d’infos sur ce point, je vous invite à lire mon article sur les contrats des voitures de location.

Une fois les clés en main, vous irez seul récupérer la voiture sur un parking dédié. Vérifiez bien le document d’état de véhicule que l’on vous a fourni à la réception. Si vous constatez des dégâts non notés, allez absolument les faire rajouter. Si vous ne le faites pas, vous pourrez être tenu responsable de ces dégâts et cela vous sera facturé (cher). Cela se fait soit quelque part à côté du parking, auprès du personnel qui lave et répare les voitures ou alors au comptoir. Demandez au réceptionniste avant d’aller chercher la voiture.

L’étape de récupération de la voiture peut être un peu stressante si vous ne parlez pas anglais. Dites vous qu’il y a peut être quelqu’un juste derrière vous dans la queue qui peut vous aider à traduire si besoin. Mais si vous avez une réservation en main et que vous avez lu mes conseils dans mon article sur le contrat, alors, il ne devrait y avoir aucun problème.

   Pour récupérer la voiture il vous faut le permis de conduire de chaque conducteur ainsi que la carte de crédit internationale au nom du conducteur principal. Vérifiez bien et faites ajouter sur l’état des lieux les dégâts sur le véhicule avant de sortir du parking.  

Rendre le véhicule

Pour rendre le véhicule, lisez bien ce qui est écrit dans votre contrat : l’heure limite, le lieu, l’état de propreté et le niveau d’essence.

Si la voiture est sale, prenez un peu de temps pour passer un coup d’aspirateur à la station service ou lui mettre un coup de jet d’eau. Ca vous évitera une pénalité salée.

Idem pour l’essence. Regardez si votre contrat stipule que vous devez rendre la voiture pleine (full to full) ou non (full to empty). Les compagnies facturent très cher un plein d’essence. Même si la station près de l’aéroport n’est pas la moins chère, elle le sera toujours moins que leur tarif à eux. Souvent, il vous sera prélevé, en plus de la caution, une somme pour le plein d’essence, au cas où vous rendriez le réservoir vide (ou à moitié plein). Cette somme doit vous être rendue si vous avez fait le plein avant de rendre la voiture.

Si vous devez rendre la voiture en dehors des heures d’ouverture de l’agence, prenez une photo de la voiture à son dépôt. Le mieux est de la prendre entre deux voitures de l’agence ou avec un truc reconnaissable de l’agence (son portail, sa porte, son logo…). Ainsi, vous pourrez contester des accusations de dégradation du véhicule alors que vous l’avez rendu en bon état, en plus d’avoir une preuve de l’heure de son dépôt. Si vous prenez juste une photo de la voiture sans son environnement, ils pourront toujours dire que vous avez pris la photo ailleurs.

Faire des économies

Lors de la réservation, on vous demandera l’heure de récupération et de dépôt de la voiture. Essayez de prendre les mêmes heures afin d’éviter qu’on vous facture des journées supplémentaires. Par exemple : récupération à 15h. Restitution au max à 15h. Si vous la rendez à 16h, ils vous factureront une journée supplémentaire ! Pas simple à mettre en oeuvre mais bonne astuce pour faire des économies.

Si vous avez l’intention de visiter Dublin, casez ces jours là en début ou en fin de séjour et évitez d’avoir la voiture avec vous. 1 vous ferez des économies sur la location, 2 vous ferez des économies sur le parking, 3 vous n’en aurez pas besoin. Pour vous déplacer, vous avez les navettes aéroport et les transports en commun. Dublin en voiture est une véritable galère, sachez-le.

L’option siège auto est parfois chère. Ryanair et Aer Lingus, vous permettent de transporter gratuitement en soute un siège par enfant (cf article ICI).

L’option GPS n’est pas donnée non plus. Ce sera plus utile de vous en acheter un, qui vous servira lors d’autres voyages, ou d’emprunter celui d’un copain. Vérifiez tout de même que vous avez la carte avec l’Irlande.

Si vous avez une bonne ou mauvaise expérience à partager, surtout n’hésitez pas à la raconter dans les commentaires ci-dessous. Merci !

Ecrire un commentaire

Blocage des indésirables par WP-SpamShield

  • reply Luis LARA AMOR ,

    Bonjour,
    Je vais régulièrement en Irlande et loue une voiture à chaque fois. La dernière fois à Dublin en début juin 2017 avec Budget Payless je me suis retrouvé avec un souci lié à ma carte de « debit » et je n’ai eu d’autre possibilité que de payer 175 euros pour 5 jours pour « remplacer » la caution « pas possible » avec ma carte selon l’agent de Budget. Il est étrange que cette même carte a pu être utilisée maintes fois pour la caution du véhicule en Irlande ou Angleterre (somme assez importante à chaque fois) et que soudain cela ne marche plus. Le plafond d’utilisation de ma CB est de 3000 euros/mois et mon compte est approvisionné pour ne pas être ennuyé pendant les vacances. Il est clair que c’est une arnaque du loueur qui préfère et a tout intérêt à dire que votre carte est pas une carte de « credit » pour vous piquer des sommes rondelettes. La caution ne les intéresse pas car elle vous est rendue à la fin de votre location mais pas cette assurance de substitution. La caution frise les 1500 euros (pour garantir des dégâts éventuels) contre 30 euros/jour pour le substitut. Quel intérêt donc pour le loueur en terme de garantie pure des dommages? Il faut cesser de véhiculer l’info qui consiste à dire qu’une carte bancaire de credit est « exigée » et dire que une CB debit est pas bonne. La majorité (+ de 90 %) des cartes bancaires en France et en Europe sont des cartes de debit (même en Irlande) mais ce qui compte vraiment est que ce sont des cartes de paiement qui servent à l’international pour payer tous vos achats, location, etc. Ces cartes servent sans problème pour prendre l’empreinte ou caution bancaire qui est une transaction sans débit réel. Il suffit de vous informer auprès de votre banque. Il est important de dénoncer ces pratiques anti commerciales qui vous mettent au pied du mur et exigent que vous fassiez une dépense importante si vous voulez débloquer la situation et obtenir le véhicule loué et payé depuis des semaines via internet et les plateformes dédiées à la location auto. Merci beaucoup pour votre page conseil et bon séjour à tous en Irlande malgré tout.

    • reply Valerie Soma ,

      Mais je suis bien d’accord que cette pratique est scandaleuse. Il est clair qu’ils se font de belles commissions à chaque fois qu’ils vendent leur p*** d’assurance alors c’est tout bénef.
      Malheureusement, ils sont intransigeants sur ce point. Et, à priori, pas qu’en Irlande (j’ai les mêmes clauses pour une location en Italie cet été avec un loueur qui n’existe pas en Irlande). J’ai vérifié moi-même l’info le week-end dernier en essayer de faire louer une voiture à mon beau-père qui n’a qu’une carte de débit. Impossible sans payer leur foutue assurance qui coûte plus cher que la bagnole. Donc, je préfère prévenir. Après que pouvons-nous faire de manière plus globale ? Alerter la Commission Européenne ? Il n’y a qu’à ce niveau que quelque chose pourra être fait.

    • reply Chris ,

      Merci pour ces infos !
      A noter aussi que pour certaines locations au T2 de Dublin, il faut prendre une navette bus qui vous emmène à l’agence du loueur (5 minutes de trajet, 2km de trajet). La navette se prend au niveau du parking après la passerelle.
      Parmi les brokers de type HolidaysAutos et Autoeurope, il y a aussi CardelMar qui propose souvent des remises pour les abonnés newsletter. Sinon, Carigami fait un mix de tous ces comparateurs. Il faut juste vérifier les avis et les options incluses par défaut pour chaque loueur.
      Si vous voyagez souvent, vous avez tout intérêt à prendre une carte Visa Premier (ou équivalent chez la concurrence) car vous bénéficiez d’une assurance complémentaire pour les locations de voiture (rachat de franchise notamment) si vous avez payé avec la carte bien sûr. Bien se renseigner par rapport à votre carte de crédit car cela peut varier en fonction des banques. Mais du coup, plus besoin de prendre des options chez les loueurs.

      • reply Valerie Soma ,

        Merci de toutes ces infos ! Comme l’a souligné Cyril dans un autre commentaire, il faut que la Visa Premier soit une carte de crédit. Ce qu’elle n’est, à priori, pas toujours d’après son expérience.