Venir en Irlande en ferry

Arrivée en ferry

Mise à jour 2019. Le ferry est la solution pour ceux qui ont peur de conduire une voiture avec le volant à droite et une bonne alternative pour ceux qui voyagent en famille et/ou avec un animal. La traversée est longue, en plus de la route avant et après le ferry. Cependant, c’est une solution qui peut s’avérer très intéressante pour ceux qui n’habitent pas trop loin de la Bretagne et de la Normandie. Autre point positif du ferry, on n’est pas limité en bagages et on peut amener ses vélos. 

Ports et compagnies de ferry

2 ports ferry en France : Roscoff (Bretagne), Cherbourg (Normandie). Cherbourg fonctionne toute l’année contrairement à Roscoff. Pour l’instant du moins… On verra bien une fois le Brexit terminé.

3 ports ferry en Irlande : Rosslare (pointe sud-est), Cork-Ringaskiddy (sud) et Dublin (nord-est). Rosslare fonctionne toute l’année.

3 compagnies : Irish ferries, Stena Line et Brittany ferries.

Port de départ Port d’arrivée Durée Période Compagnie
Cherbourg Rosslare 17-18h Toute l’année Stena Line
Cherbourg Dublin Env 20h Fin février-décembre Irish Ferries
Roscoff Cork Env 14h mars-octobre Brittany Ferries

Une bonne partie de la traversée se fait heureusement de nuit. Attention, il n’y a pas de ferry tous les jours ! Tous les 2-3 jours en moyenne.

Confort des ferries

Tous les bateaux sont équipés de sièges (gratuit ou payant) et cabines de différents standing, de bars et restaurants, d’un magasin, du wifi (payant ou gratuit) et proposent des activités comme le cinéma (payant, en anglais non sous-titré) et une aire de jeux pour enfants plus ou moins élaborée. Parfois, en été, les traversées sont animées d’un spectacle gratuit le soir.

Stena Line possède le bateau le plus simple. Il y a donc moins de services mais du coup, les tarifs sont normalement moins élevés. Cependant, le confort des cabines est tout à fait comparable à Irish Ferries, du moins pour les cabines de base. De plus, les animaux de compagnie voyagent gratuitement et dans un meilleur confort (on a testé).

Avec Irish ferries, on est dans la moyenne gamme. On peut y trouver un coiffeur-salon de beauté et une boutique de souvenirs et autres choses (parfum, alcool…) plus fournie. Les restaurants et bars sont plus nombreux que sur Stena Line.

Brittany Ferries est le plus haut de gamme et donc plus cher aussi. Les restaurants et bars sont plus nombreux et ils proposent un spa (massages et salon de beauté). Leur restaurant gastronomique est, selon mes amis, très bon et offre un buffet à volonté d’entrées et de desserts. Si vous n’avez pas le mal de mer…

Attention ! Le coût des appels téléphoniques émis ou reçus et des connections internet peuvent être prohibitifs ! En effet, les communications passent par le satellite.Sur votre mobile, vous devriez recevoir le sms d’information tarifaire. Et les communications seront en plus de votre forfait, quel que soit votre forfait, car elles ne passent pas par le système classique. Pour internet, ça dépend de la politique de la compagnie du ferry. Vérifiez les conditions tarifaires à l’accueil.

Prix

Le prix du ferry peut s’avérer cher, voire très cher l’été. Il peut varier du simple au double avec l’arrière saison. Cette solution est donc rentable l’été que si vous voyagez en famille. C’est aussi un choix à considérer pour ceux qui vivent en Bretagne, Normandie et aux alentours.

Hors saison, un billet aller-retour peut se trouver à 400€, pour 2 personnes avec une cabine de base et une voiture. En été, c’est plutôt 800€. On remarquera que c’est la voiture qui coûte le plus cher ainsi que la cabine. Un aller-retour en camping car ou van aménagé est très cher l’été.

La cabine de base pour 2 coûte environ 50€/trajet sur Irish Ferries et Stena Line. Et chez eux, les sièges sont gratuits, ce qui n’est pas le cas chez Brittany Ferries.

Réservez donc vos billets au plus vite et pistez les bons prix, quitte à modifier un peu vos dates si c’est possible.

  Attention aux dimensions finales de votre véhicule. Un coffre de toit ou un porte-vélo peuvent être facturés, selon la compagnie. 

Route alternative (avant Brexit)

Une solution alternative est de passer par l’Angleterre. Pour cela, il faut prendre l’Eurotunnel ou prendre un ferry. Plusieurs port français desservent l’Angleterre : Calais, Dunkerque, Dieppe, Le Havre, Caen, Cherbourg, Saint Malo, Roscoff.

Puis il faut rejoindre Holyhead ou Fishguard au Pays de Galles. De là, on peut traverser vers Rosslare ou Dublin.

La traversée de l’Angleterre et du Pays de Galles n’est pas trop compliquée car ce n’est que de l’autoroute. Mais c’est long…et les Britanniques roulent comme des pieds. Le trafic peut être dense aux alentours de Londres. Cette solution peut s’avérer économique et peut être une excuse pour visiter un peu l’Angleterre (Stonehenge ou Bath par exemple). Pour l’avoir testé, il est possible de prendre le bateau à Calais vers 10h, de s’arrêter visiter Bath pendant 2-3h en fin d’après-midi et de prendre le bateau à Pembroke dans la nuit ou le matin. A noter aussi que l’on peut trouver des traversées France-Angleterre et Angleterre-Irlande tous les jours, contrairement aux liaisons France-Irlande.

  • reply Bérénice ,

    Bonjour,
    Mon mari et moi allons prendre le ferry d’ici quelques semaines. Depuis plusieurs mois j’ai refais faire ma carte grise de voiture mais elle n’arrive toujours pas et j’angoisse. Est-il nécessaire d’avoir la carte grise du véhicule ou une fiche d’identification du véhicule (fiche à mon nom et éditée par l’Etat), est-elle suffisante ?

    • reply v s ,

      Bonjour,

      Cela est nécessaire que si vous avez droit à un contrôle routier, ce qui est très improbable. La douane se fiche complètement de ce document. D’ailleurs, en Irlande, c’est un document que l’on garde chez soi. Donc, si vous avez un document quelconque qui prouve l’identité du propriétaire du véhicule, ça devrait aller.
      Les préfectures m’ont l’air complètement à l’ouest en ce moment ! J’ai aussi une dame qui m’a contactée à cause d’un délai énorme pour avoir un passeport.

    • reply françoise ,

      bonjour, on prévoit de partir en Irlande début septembre mais on ne sait pas encore de quel port ni la date exacte , avec un fourgon.
      est ce qu’il faut obligatoirement réserver à l’avance la traversée ,sachant que l’on est pas à un jour prêt?
      merci d’avance

      • reply v s ,

        Bonjour,
        C’est toujours possible d’acheter au guichet de la compagnie. Le seul risque est de devoir attendre quelques jours avant de partir et de payer plus cher car en ligne il y a des promos parfois. Si vous voulez une cabine, je vous invite à réserver à l’avance car vous pourriez ne pas en avoir à un prix raisonnable à la dernière minute.
        Cordialement,

      • reply Bertrand ,

        Bonjour,
        n’ayant jamais pris le ferry pour l’Irlande, c’est une option que nous envisageons cette année avec mon amie, sur Irish Ferries en partant de Cherbourg. Vu qu’on a un van aménagé, on voudrait savoir si on peut dormir dedans ou bien si on est obligés d’aller sur le pont pendant la traversée, voire de prendre une cabine ?
        Merci de votre aide.

        • reply v s ,

          Bonjour,
          Tous les passagers doivent descendre de leur véhicule pour la traversée. Après, vous pouvez prendre soit une cabine, soit un siège inclinable. Normalement, on ne dort pas sur le pont : il n’y a pas de place, c’est mouillé et froid. Maintenant, sur leur nouveau ferry, je ne sais pas.
          Cordialement,

        • reply Chrystelle ,

          Bonjour
          On prends le ferry pour Dublin dans 10 jours et pour 1 semaine de vacances.
          J’ai privilégié le ferry pour le coût (394 € a/r + par peur de l’avion + de pouvoir emmener la moitié de ma maison ☺).
          Bref, j’ai fait ma liste, mon roadbook.
          Maintenant, je suis dans les détails du voyage.
          Je n’ai jamais pris le ferry et sur le site de Irish Ferry, je n’ai pas trouvé les infos pour l’embarquement (trouvé des infos sur des blogs, une fois dedans):
          Ils notent dans le mail que j’ai reçu, que les portes ou l’embarquement se ferme à 16h, que le départ se fait à 17h,
          Ca ok mais je n’ai pas trouvé s’il faut que j’arrive encore plus tôt (j’ai 4 h de route depuis Tours) pour nos papiers d’identité, les billets.
          Je ne sais pas s’ils vérifient quand on est dans la file pour embarquer, s’il faut aller se présenter à un bureau quelconque avant et prendre la file.
          On ne part pas souvent en vacances et je ne voudrais pas louper le bateau juste parce que j’ai pêché par exces ou ignorance !
          D’avance merci !! Chrystelle

          • reply Valerie Soma ,

            Bonjour,

            Oui, vous avez raison de vérifier. Quand on n’a jamais pris de ferry, ce n’est pas évident de comprendre comment ça marche. Je vous explique tout.
            Quand vous arrivez au port, vous avez devant vous des files avec des panneaux qui indiquent les compagnies. En suivant celle d’Irish ferries, vous arriverez à une série de petits guichets (genre péage d’autoroute). C’est là que tout est vérifié (papiers, billet). Vous n’avez pas besoin d’aller ailleurs. Il faut passer à ce guichet 1h à 2h avant le départ (plus si vous avez un animal). On vous remettra la carte d’embarquement et peut être la carte pour ouvrir la cabine (c’est le cas chez Stena Line). Vous aurez peut être aussi un papier à accrocher sur le rétro central. Ensuite, vous passerez les guitounes de la douane (souvent il n’y s’y passe rien…). Puis, si tout est en ordre, on vous parque dans des files en attendant l’embarquement avec des numéros (numéro indiqué par le guichetier). Ensuite, un membre du personnel vous donnera l’ordre d’avancer pour monter sur le ferry. Là, d’autres membres du personnel vous indiqueront où vous garer.
            Il est, bien sûr, recommandé d’arriver avant le dernier délai. Nous, on prévoit en général 2h. Comme ça, on y est entre 1h30 et 2h avant le départ. Des fois, les contrôles prennent du temps selon le remplissage du ferry.
            Cordialement,

          • reply Rico ,

            Pour le Ferry , la qualité de navire fait la différence
            C’est pour cela que je parts de Roscoff avec la compagnie bretonne
            ayant utlisé la compagnie sous pavillon de complaisance partant de Cherbourg , je confirme que là différence de confort est énorme

            • reply valérie soma ,

              Oui, Brittany est, à priori, dans le haut du panier sur le confort (mais donc aussi sur le prix). Chacun voit midi à sa porte. Le confort, le prix, l’emplacement des ports de départ et d’arrivée… moi, c’est le prix et le confort de la cabine et du chien 😉 de toute façon, quand je le prends, je n’ai pas la possibilité de prendre Brittany car leur service s’arrête en hiver (dommage !!). Donc, entre Irish ferries et Stena Line, Stena l’emporte sur 2 critères, le confort des cabines étant identique.

            • reply Maxime ,

              J’habite Cherbourg, j’ai déjà pris le Ferry (Irish Ferry) deux fois en 2016 pour la St Patrick (mars) et au mois de Septembre pour un road trip. A chaque fois à deux adultes avec voitures aller-retour ! Le premier voyage Cherbourg-Dublin (aller-retour) nous est revenu à 125 € par personnes sans cabines. Le second Cherbourg-Rosslare (aller-retour) nous est revenu à 300€ pour deux (150€ par personne) avec une cabine (50€ 2lits) seulement au retour. Je trouve les prix extrêmement raisonnables comparés à l’avion. Aussi je conseille fortement un cabine aller-retour surtout au retour ! Un « bon lit » fait énormement de bien sur la traversée retour surtout si votre voyage était rythmée à la guinness et musique trad Irlandaise.

              • reply val ,

                Je suis tout à fait d’accord avec vous. Nous, on passe la traversée couchés car on a le mal de mer. Et rien ne vaut le confort d’une cabine (même de base) pour nous, surtout avec les enfants.
                En ce qui concerne le prix, hors saison, c’est raisonnable. A Noël, période où l’on prend le ferry, on s’en sort pour 400€, 1 voiture, 1 cabine et 4 passagers (le chien est gratuit sur Stena Lines). Toutefois, pour ceux qui vivent plus loin que la Normandie ou la Bretagne, il ne faut pas oublier d’ajouter le coût jusqu’au port (essence, péages), qui peut vite grimper. Sans compter la fatigue éventuelle et la « perte » de temps si l’on habite un peu loin. Un calcul à faire donc…

              Leave a comment